Beatmaker mashup cinéma : interroger le son pour mieux voir

Création d’une narration musicale parsemée de samples, à partir d’archives de films, d’extraits de voix et d’interludes musicales.

Résidence artistique en salle de cinéma

En tant que spectateur, la plupart du temps, c’est par la musique que l’on s’identifie aux personnages car elle fait la lumière sur l’émotion. Mais le son au cinéma est constitué de bien d’autres éléments qui requiert de l’attention. Apprendre à situer les différentes sources sonores comme composantes, en comprendre l’usage pour le cinéma, permet de mieux appréhender le film et pas uniquement… Il invite à nous plonger dans une posture attentive et active.  

Pour cette résidence, les artistes envisagent de rencontrer différents publics habitués ou non du cinéma d’Arcueil afin de construire et d’échanger à partir de leurs références sonores respectives.
Les artistes souhaitent construire une narration musicale parsemée de samples, à partir d’archives de films, d’extraits de voix et d’interludes musicales. L’idée est alors de s’approprier le cinéma par le biais de leur savoir-faire : la composition de beat (musique électronique) et la réalisation sonore (nouvelle narration).
 

Calendrier : septembre 2022 à juin 2023

 

Porteur de projet : Narrason
Intervenants : Emeric Zubar, compositeur, et Nolwenn Thivault, réalisatrice de podcast
Cinéma partenaire : Espace Jean Vilar
Territoires : Arcueil (94)