Présentation du dispositif Lycéens et apprentis au cinéma

                        

L’Association des cinémas de recherche d’Île-de-France (ACRIF) est ravie d’annoncer la seizième édition de Lycéens et apprentis au cinéma coordonné en groupement solidaire avec les Cinémas Indépendants Parisien (CIP).

    Avec ce dispositif d’éducation à l’image de la Région Île-de-France, de nombreux lycéens et apprentis (près de 46 000 en 2016-2017) peuvent apprécier chaque année en temps scolaire des grands classiques, des films de genre, des films d’auteur, des courts métrages, des documentaires; autant d’oeuvres qui mettent en valeur la diversité culturelle. Au programme cette année : deux immenses classiques à redécouvrir M le maudit de Fritz Lang et Le dictateur de Charlie Chaplin, un film à la lisière du blockbuster et de la série B, si ce n’est Z, Starship Troopers de Paul Verhoeven, Nouvelles vagues un programme de courts métrages français télescopant films patrimoniaux et oeuvres contemporaines, enfin Sur la planche de Leïla Kilani film franco marocain de 2011, soutenu par la Région Île-de-France au titre de la production audiovisuelle.

   Tous ces élèves voient ainsi, accompagnés par leurs professeurs et des responsables jeune public de salles d’art et d’essai, des œuvres qu’ils n’auraient jamais vues par eux-mêmes dans des cinémas qu’ils fréquentent peu. L’exigence de cette découverte repose sur la qualité de l'accompagnement, notamment un vaste volet formation des enseignants et un matériel pédagogique abondant (ressources audiovisuelles, dossiers pédagogiques, fiches pour les élèves). Enfin, les élèves ont tout le loisir d’être touchés par le thème des films (les premiers amours de Conte d’été d’Eric Rohmer), de reconnaître un acteur (Johnny Depp dans Dead Man), de découvrir une star mythique à l’écran (Marilyn , John Wayne, Jean Paul Belmondo, John Travolta !), d’identifier un réalisateur (Le loup de Wall Street et Raging Bull sont du même Scorsese), de s’identifier aux personnages, d’éprouver de multiples émotions… L’objectif est atteint quand, après avoir vu Vertigo, ils se découvrent curieux de l’œuvre d’Hitchcock et de ses ramifications contemporaines.