LES INTERVENANTS

Valéria Anzolin

Valéria est artiste photographe. Elle est engagée dans la formation et crée des modules d’approfondissements sur les images (photographie/ vidéo/ presse). Elle poursuit actuellement son travail personnel de recherche et de création. Elle intervient également en classe dans le cadre d’atelier photographies, pocket film etc.

Vincent Dietschy

Vincent a écrit et réalisé plusieurs courts et longs métrage de cinéma, exploités dans les salles et à la télévision. Ses films ont reçu de nombreux prix, (prix Jean Vigo, nomination aux César…) et ont été sélectionnés dans de nombreux festivals en France et à l’étranger. Vincent est également chef monteur, chef opérateur. Il a joué comme acteur dans les films de Luc Moullet, Justine Triet, Sébastien Bailly… D’autre part, il a produit les premiers films de Laurent Cantet, Dominik Moll, Gilles Marchand, Thomas Bardinet… Il termine actuellement son prochain long métrage en tant que réalisateur, Notre Histoire, où dialogue petite et grande Histoire, tragédie et comédie, documentaire et fiction. Parallèlement à son travail de cinéaste, Vincent intervient pour transmettre son expérience à l’Écal (école cantonale d’art de Lausanne), à la Fémis, dans le dispositif lycéens et apprentis au cinéma en Ile de France, ainsi qu'à Sup de Cré dans la nouvelle filière cinéma.

Martin Drouot

Martin est diplômé de la Fémis en scénario. Il écrit en collaboration avec plusieurs réalisateurs, notamment Damien Maestraggi (Janvier, 2005), Lorenzo Recio (Lisa, 2007) et Pascal-Alex Vincent (Candy boy, sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs, 2007). Avec ce dernier, il écrit également le long métrage Donne-moi la main, sorti au cinéma en 2009. Entre 2010 et 2011, il se lance dans la réalisation avec deux courts métrages Le Marais sauvage et Les Bonnes manières. En parallèle, il poursuit des collaborations à l'écriture dans des domaines variés tels la série d’animation, avec Hôtel, et le jeu vidéo, avec Reversal (2012 et 2013, tous deux de Benjamin Nuel pour Arte-web), le documentaire (Holybus de Thibault de Châteauvieux, Arte 2013), le thriller d’auteur (Trop tard de Teddy Lussi-Modeste). Il enseigne le cinéma aussi bien d’un point de vue théorique que pratique, notamment dans les options "Cinéma" au Lycée, à l’ESEC et à la Fémis. 

Amélie Dubois

Ancienne critique de cinéma aux Inrockuptibles et à Chro, Amélie est formatrice et intervenante dans le cadre des dispositifs Lycéens et apprentis au cinéma, Collége au cinéma et Ecole et cinéma. Elle est également rédactrice de livrets pédagogiques pour LAAC et dirige des ateliers de programmation et d'initiation à la critique. Elle a été membre du comité de sélection de la Semaine de la Critique à Cannes et du festival de cinéma EntreVues de Belfort.

Rochelle Fack

Rochelle est critique, essayiste et romancière, Rochelle Fack intervient aussi dans l’Education à l’Image depuis plus de dix ans. Elle a enseigné le cinéma dans les université Paris VII-Jussieu, Nanterre et Stendhal-Grenoble 3. Elle a contribué aux revues de cinéma Trafic, La lettre du cinéma, Cinéma, Les cahiers du cinéma, ainsi qu’aux ouvrages collectifs Trajets, sur le cinéma de Robert Kramer, dirigé par Cédric Venail et Vincent Vatrican (Institut de l’Image d’Aix-en-Provence, 2001), Ouvrir Bazin, dirigé par Hervé Joubert-Laurencin (L’œil, 2014), et L'internationnale Straubienne, dirigé par Gaël Teicher (L’œil, 2016). Elle est l’auteur de plusieurs essais : Hitler, un film d’Allemagne de Hans-Jürgen Syberberg (Yellow Now, 2008), La grande mannequin cherche et trouve sa peau (L'œil, 2016), Echo de l’hystérie (L’œil, 2018), et de romans, aux éditions P.O.L : Les gages (1998), Ecartée (1999), Today (2015), L’état crépusculaire (2019). 

Nicole Fernandez Ferrer

Nicole coordonne en tant que déléguée générale les projets, les actions et les projections du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir (archives, distribution, ateliers, projections). Elle a travaillé  avec ses collègues, des universitaires et critiques de cinéma, à l’élaboration d’un site internet sur les stéréotypes sexués à l’image http://www.genrimages.org. Recherchiste et archiviste en audiovisuel, traductrice (espagnol, portugais), elle effectue des recherches d’images d’archives, de copies de films, de photographies et de droits. Membre de la Cinémathèque française, de la Commission nationale Lycéens au cinéma (Centre national de la cinématographie et de l’image animée), elle organise des ateliers et des projections en prison auprès de mineurs détenus et d'adultes femmes et hommes.

Frédéric Gonant

Comédien audiodescripteur, il décrit et enregistre pour le cinéma et la télévision. Il anime des ateliers de pratique théâtrale auprès de différents publics, dont le public handicapé. Il propose des ateliers pédagogiques novateurs adressés aux collégiens et aux lycéens :
 Prête-moi tes yeux, je t’ouvre les oreilles.
 « Décrire une œuvre, c’est d’abord la ressentir, la comprendre puis l’analyser, la décrypter, et enfin la transmettre ».

Claudine Le Pallec Marrand

Docteure en cinéma et enseignante à l’Université Paris 8 Saint-Denis, à l'Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle et à l'université d'Amiens, Claudine n’est pas une artiste mais une pédagogue qui aime à penser qu’il est possible d’accompagner toutes les générations dans la perception des images de cinéma pour donner voix aux regards et partager ses émotions. Elle anime également de nombreux  Ciné-Clubs : au cinéma Le Studio (Aubervilliers, 93), au cinéma L'Etoile (La Courneuve, 93), au cinéma Les Trois Robespierre (Vitry-sur-Seine, 94) et à la médiathèque L'Echo du Kremlin-Bicêtre (94). En 2016, elle a publié dans la collection « Côté films » des éditions Yellow Now (Marcos Uzal/Emmanuel d’Autreppe) une monographie de film qui est aussi un essai : « Anatomie d’un rapport de Luc Moullet et Antonietta Pizzorno. Du bon usage cinématographique du MLF et du porno. » Elle intervient dans le cadre des dispositifs d’éducation à l’image depuis plus de quinze dans plusieurs départements et régions de France et plus particulièrement en étroite collaboration avec l’Acrif et le Forum des images (Paris, 75).

Alice Leroy

Alice enseigne à l'Ecole normale supérieure de Lyon et prépare une thèse en études cinématographiques sous la direction de Marc Cerisuelo. Ses recherches portent sur une archéologie du corps de cinéma à l'aune de la notion foucaldienne de « corps utopique ». Elle est également chercheuse associée à la Bibliothèque nationale de France. Elle collabore régulièrement aux revues de cinéma en ligne Critikat et Débordements et a écrit pour les revues Esprit, Critique et Trafic. 

Sandrine Marques

Sandrine est critique de cinéma. Ancienne journaliste au Monde, elle écrit actuellement pour la revue de cinéma bimestrielle La 7ème Obsession. Sélectionneuse pour la Semaine de la Critique à Cannes, elle est impliquée dans des dispositifs d'éducation à l'image (Lycéens au cinéma) et est formatrice pour différents pôles image régionaux. 

Jérôme Momcilovic  

 

Jérôme est critique de cinéma (Chronic'art) et enseignant (ESEC, formations Lycéens au cinéma). Il est l'auteur de deux livres aux éditions Capricci, l'un consacré à Arnold Schwarzenegger, l'autre à Chantal Akerman, et d'un documentaire sur Arnold Schwarzenegger qui sera diffusé sur Arte en 2019. Il a rejoint cette année le comité de sélection du festival Cinéma du Réel.

Raphaël Nieuwjaer

Fondateur de la revue en ligne Débordements et co-responsable de la revue en ligne du Café des images, Raphaël Nieuwjaer est critique de cinéma (ex-Chronic'art, Etudes,...). Il a traduit Screening Sex, une histoire de la sexualité sur les écrans américains, de Linda Williams (Capricci, 2013) et participé à différents ouvrages collectifs (Breaking Bad, Série blanche, Les Prairies ordinaires, 2014 / Notre Caméra analytique, le cinéma de Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi, Post-éditions, 2015). Il est par ailleurs chargé de cours en cinéma (Lille 3, Paris 3 et l'Université catholique de Lille).  

Cédric Venail

Cédric est réalisateur et producteur. Il a coordonné le livre Trajets, à travers le cinéma de Robert Kramer (2001). Il anime depuis 10 ans des ateliers aussi bien pratiques que théoriques en lycée et à l’Université, en France et en Europe. Il produit au sein de Huckleberry Films, société de production qui a vocation à développer des films dans toutes les formes contemporaines : fictions, documentaires de création, essais, web-docs, transmedia, etc. 
Ses premiers films étaient des essais documentaires : Un Virus dans la ville (80’, 2008), Carmel (17’, 2009). Il a tourné à l'été 2015 un moyen métrage de fiction.

Stratis Vouyoucas

Stratis est réalisateur de documentaires et de courts métrages, metteur en scène de théâtre et monteur. Il enseigne également l’histoire du documentaire à l’Ésec. Il est aussi l’auteur des DVD pédagogiques sur Bled Number One, édité par la coordination régionale en 2008-2009, Mafrouza - Oh la Nuit ! en 2012-2013 et La bataille de Solférino en 2014-2015.

Nachiketas Wignesan

Nachiketas  enseigne l’Histoire du cinéma et l’analyse de films à tous les publics : comme journaliste/critique, dans des ciné-clubs, aux lycéens, dans des écoles de cinéma, à l’Université ou lors de conférences cinéphiliques chez MK2… Par ailleurs il continue à écrire des scénarios en rêvant de les réaliser.