LES INTERVENANTS

Vincent Dietschy

Vincent a écrit et réalisé plusieurs courts et longs métrage de cinéma, exploités dans les salles et à la télévision. Ses films ont reçu de nombreux prix, (prix Jean Vigo, nomination aux César…) et ont été sélectionnés dans de nombreux festivals en France et à l’étranger. Vincent est également chef monteur, chef opérateur. Il a joué comme acteur dans les films de Luc Moullet, Justine Triet, Sébastien Bailly… D’autre part, il a produit les premiers films de Laurent Cantet, Dominik Moll, Gilles Marchand, Thomas Bardinet… Il termine actuellement son prochain long métrage en tant que réalisateur, Notre Histoire, où dialogue petite et grande Histoire, tragédie et comédie, documentaire et fiction. Parallèlement à son travail de cinéaste, Vincent intervient pour transmettre son expérience à l’Écal (école cantonale d’art de Lausanne), à la Fémis, dans le dispositif lycéens et apprentis au cinéma en Ile de France, ainsi qu'à Sup de Cré dans la nouvelle filière cinéma.

Martin Drouot

Martin Drouot est diplômé de la Fémis, département scénario. A côté d’écritures variées (fiction, documentaire, animation), notamment avec Benjamin Nuel (la série Hôtel, 2013) et Mehdi Ben Attia (L’Amour des hommes, 2018), il intervient régulièrement comme formateur dans le cadre de dispositifs d’éducation à l’image, d’ateliers pratiques dans les collèges et lycées et dans des écoles de cinéma (la fémis, l'Ecal, l'Esec). Il a par ailleurs réalisé deux documentaires pédagogiques pour "Lycéens et Apprentis au cinéma" ainsi que plusieurs courts-métrages de fiction. Il prépare actuellement son premier long-métrage qui se déroule dans l'univers scolaire.

Amélie Dubois

Ancienne critique de cinéma aux Inrockuptibles et à Chro, Amélie est formatrice et intervenante dans le cadre des dispositifs Lycéens et apprentis au cinéma, Collége au cinéma et Ecole et cinéma. Elle est également rédactrice de livrets pédagogiques pour Lycéens et apprentis au cinéma et dirige des ateliers de programmation et d'initiation à la critique. Elle a été membre du comité de sélection de la Semaine de la Critique à Cannes et du festival de cinéma Entrevues de Belfort.

Rochelle Fack

Rochelle est critique, essayiste et romancière. Elle intervient aussi dans l’Education à l’Image depuis plus de dix ans. Elle a enseigné le cinéma dans les université Paris VII-Jussieu, Nanterre et Stendhal-Grenoble 3. Elle a contribué aux revues de cinéma Trafic, La lettre du cinéma, Cinéma, Les cahiers du cinéma, ainsi qu’aux ouvrages collectifs Trajets, sur le cinéma de Robert Kramer, dirigé par Cédric Venail et Vincent Vatrican (Institut de l’Image d’Aix-en-Provence, 2001), Ouvrir Bazin, dirigé par Hervé Joubert-Laurencin (L’œil, 2014), et L'internationnale Straubienne, dirigé par Gaël Teicher (L’œil, 2016). Elle est l’auteur de plusieurs essais : Hitler, un film d’Allemagne de Hans-Jürgen Syberberg (Yellow Now, 2008), La grande mannequin cherche et trouve sa peau (L'œil, 2016), Echo de l’hystérie (L’œil, 2018), et de romans, aux éditions P.O.L : Les gages (1998), Ecartée (1999), Today (2015), L’état crépusculaire (2019), Le soleil est battu (2020).

Frédéric Gonant

Comédien audiodescripteur, il décrit et enregistre pour le cinéma et la télévision. Il anime des ateliers de pratique théâtrale auprès de différents publics, dont le public handicapé. Il propose des ateliers pédagogiques novateurs adressés aux collégiens et aux lycéens :
 Prête-moi tes yeux, je t’ouvre les oreilles.
 « Décrire une œuvre, c’est d’abord la ressentir, la comprendre puis l’analyser, la décrypter, et enfin la transmettre ».

Claudine Le Pallec Marrand

Docteure en cinéma, Claudine Le Pallec Marand enseigne l’esthétique et l’histoire du cinéma à l’université (Amiens, Paris 3 censier, Paris 8 Saint-Denis) et anime de nombreux Ciné-Clubs en région parisienne (Aubervilliers, Le Kremlin-Bicêtre, Vitry-sur-Seine). Elle travaille également en étroite collaboration avec différentes associations « d’éducation à l’image » tant auprès des enseignant-e-s que de leurs élèves depuis près de vingt ans. En 2016, elle a publié dans la collection « Côté films » des éditions Yellow Now (Marcos Uzal/Emmanuel d’Autreppe) une monographie de film qui est aussi un essai : « Anatomie d’un rapport de Luc Moullet et Antonietta Pizzorno. Du bon usage cinématographique du MLF et du porno. » En 2021, elle est l’autrice du Cahier de notes sur Paï (Niky Caro, Nouvelle-Zélande, 2003), le livret d’accompagnement pédagogique du film issu du catalogue de la mission nationale « Ecole et Cinéma » consultable sur la plateforme numérique Nanouk.

Jérôme Momcilovic

Jérôme est critique de cinéma (Les cahiers du cinéma) et enseignant (ESEC, formations Lycéens et apprentis au cinéma). Il est l'auteur de deux livres aux éditions Capricci, l'un consacré à Arnold Schwarzenegger, l'autre à Chantal Akerman, et d'un documentaire sur Arnold Schwarzenegger diffusé sur Arte en 2019. Il a rejoint cette année le comité de sélection du festival Cinéma du Réel.

Raphaël Nieuwjaer

Fondateur de la revue Débordements, Raphaël Nieuwjaer est critique de cinéma (Cahiers du cinéma, Images documentaires,...). Il a traduit Screening Sex, une histoire de la sexualité sur les écrans américains, de Linda Williams (Capricci, 2013) et participé à différents ouvrages collectifs (Breaking Bad, Série blanche, Les Prairies ordinaires, 2014 / Notre Caméra analytique, le cinéma de Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi, Post-éditions, 2015). Il a également co-dirigé Richard Linklater, cinéaste du moment (Post-éditions, 2019). Il est par ailleurs chargé de cours en cinéma à l'université, intervenant et rédacteur de livrets dans le cadre de Lycéens et apprentis au cinéma.

Laetitia Puertas

Réalisatrice et monteuse de films documentaires, Laetitia collabore depuis 2005 avec le centre Simone de Beauvoir, association qui sauvegarde et valorise un matrimoine audiovisuel sur les luttes des femmes et la queston des représentations femme-homme dans l'audiovisuel depuis les années 70. Co-auteure du site Genrimages www.genrimages.org sur les stéréotypes sexués dans l'image, elle développe et anime au sein de cette structure et diverses associations féministes des ateliers et outils pédagogiques. Elle intervient également sur des projets pluridisciplinaires vidéo/danse/théâtre avec des détenu.es et des personnes en situation de handicap.

Cédric Venail

Cédric est auteur-réalisateur et producteur. Parallèlement, il participe depuis une quinzaine d’années à différents dispositifs d’éducation à l’image et anime des ateliers aussi bien pratiques que théoriques en lycée et à l’Université, en France et en Europe, où il développe une approche du cinéma fondée sur l’autonomie et la créativité des élèves et des étudiants. Ses deux premiers films, Un Virus dans la Ville (2008, 80’) et Carmel (2010, 17’) sont des essais documentaires. Son dernier, À discrétion (50’, 2017), est une « espèce de fiction » qui a reçu le Grand Prix France aux rencontres internationales du moyen-métrage de Brive, le Prix de la Presse au festival Côté Court de Pantin, le prix spécial du Jury au Sicilia Queer Film fest de Palerme. Sa sortie au cinéma, initialement prévue pendant le premier confinement, sera reprogrammée prochainement.

Stratis Vouyoucas 

Stratis enseigne l’histoire et la pratique du documentaire à l’ESEC. Dans le cadre du dispositif Lycéens et apprentis au cinéma, il intervient auprès des classes et dispense des formations pour les enseignants. Il est l’auteur de plusieurs DVD pédagogiques édités par la coordination régionale d'Ile-de-France. Il a réalisé des documentaires et a travaillé comme monteur notamment sur des documentaires et des courts métrages de Julien Samani, Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm. Il a par ailleurs publié des articles dans différentes revues comme Trafic, Crash ou Blocnotes et fait de nombreux entretiens de cinéastes pour le site Médiapart. Il a également mis en scène des pièces de théâtre à Marseille au théâtre du Gymnase et au Gyptis.

Nachiketas Wignesan

Nachiketas enseigne l’Histoire du cinéma et l’Analyse de films à l'Université ainsi que dans des écoles de cinéma. Il forme par ailleurs des enseignants et intervient directement dans les classes auprès des élèves. Il anime également des ciné-clubs. Enfin, a été critique de cinéma pour de nombreux médias.
Son objectif : s’éloigner du ton universitaire et partager sa cinéphilie avec les élèves.